La commune de Brassac

Brassac-les-Mines

Brassac-les-Mines est une commune du Puy-de-Dôme (63), située en limite Sud du département. La commune se trouve à proximité de l’axe autoroutier A75 qui permet par son échangeur (18) de se rendre facilement dans les localités environnantes.

Grâce au développement des infrastructures autoroutières, Brassac-les-Mines occupe ainsi une position stratégique qui lui offre l’opportunité d’attirer des entreprises, mais aussi de favoriser son économie et sa découverte touristique.

La région de Brassac-les-Mines s’inscrit dans une entité caractéristique communément appelé le bassin minier qui occupe physiquement la confluence du Val d’Allier à l’Est et de son affluent l’Alagnon à l’Ouest.

Situation géographique

Située entre les limagnes d’Issoire au Nord et de Brioude au Sud, limitée par la plaine du Lembronais à l’Ouest, et les sols cristallins du Livradois à l’Est, la Ville de Brassac-les-Mines s’étend sur une zone de plateau dont l’altitude moyenne avoisine 450 à 500 mètres. La séparation avec les plaines sédimentaires des Limagnes se vérifie dans le paysage par la présence dans la topographie de failles et côtes qui délimitent le bassin minier. Si les collines boisées dominent le site en partie Nord, sur d’anciennes formations volcaniques, l’agglomération de Brassac-les-Mines se trouve sur le dévers Est du plateau qui surplombe le Val d’Allier.

Les paysages

La diversité des paysages au cœur de la commune est liée à un climat tempéré et à la présence de l’eau. Ces paysages se différencient selon trois composantes qui sont le relief, la végétation et la présence de la ressource en eau.

Faune et fore

Les bords de l’Allier sont, aujourd’hui encore, d’une grande richesse faunistique et floristique. Plusieurs espèces d’oiseaux, comme le milan noir, utilisent les grands arbres de la rive pour construire leur nid, et chassent également dans le milieu aquatique, les prairies et les champs environnants. D’autres espèces d’oiseaux d’eau telles la gallinule, poule d’eau, ou le canard colvert, fréquentent eux aussi la rivière Allier.